Correspondants TPE de la Banque de France : pour quelles entreprises ? Pour quels besoins ?

2017, l’année du boom des créations d’entreprises

En 2017, 591 000 entreprises ont été créées en France, ce qui constitue le plus haut niveau depuis 2010 (source INSEE), certains secteurs d’activité demeurant privilégiés.

Quel est le profil type de l’entrepreneur ?

Selon l’INSEE, les créateurs d’entreprises sont :

 

- majoritairement des hommes (70 % contre 30 % de femmes), avec un âge moyen des de 38 ans et demi. Il est quasiment le même pour les hommes et pour les femmes.

 

- sur-représentés par les 30-39 ans, au contraire des 50 ans et plus, qui représentent 24 % de la population active mais seulement 16 % des créateurs d’entreprise. Quant aux moins de 30 ans, ils représentent 26% des créations.

 

- généralement en activité (salariés, indépendants ou même déjà chefs d’entreprise), même si les chômeurs représentent 40 % des entrepreneurs. Loin derrière, les personnes sans activité professionnelle (étudiants, retraités, personnes au foyer…) forment seulement 9 % des créateurs.

Quelle pérennité pour les entreprises créées ?

Au-delà de la facilité à créer une entreprise, la pérennité des structures créées demeure un défi important : ainsi, 50% des entreprises créées disparaissent avant d’atteindre leur sixième année d’existence (alors que le taux est de 25% à 2 ans). Cette forte mortalité intervient en général entre 2 et 5 ans, « années charnières » de l’entreprise où la probabilité de défaillance annuelle augmente de 50% par rapport aux premières années et représente le double du taux des années ultérieures. Ce taux de mortalité descend à 34% pour les entreprises accompagnées. Le taux de pérennité s’établit ainsi à 66,3 % à 3 ans et à 51% à  5 ans.

Les correspondants TPE de la Banque de France : un dispositif répondant à une population hétérogène et à un profil spécifique

Les très petites entreprises (TPE) constituent une catégorie d’entreprises caractérisées par une forte hétérogénéité, notamment en termes d’activité (artisans, commerçants, professions libérales…) et de statut juridique (micro entreprise, entreprise individuelle, société) et un petit nombre d’entreprises à croissance rapide.

En septembre 2016, afin d’identifier les besoins des entrepreneurs de TPE et de les orienter vers les organismes professionnels les plus adaptés à leurs demandes, la Banque de France a mis en place dans chaque département des correspondants TPE.

L’enquête de la Banque de France sur les correspondants TPE : quels enseignements ?

Au cours de l’année 2017, la Banque de France a mené une enquête sur le profil, les besoins et les orientations des TPE ayant bénéficié de ce dispositif, qui a permis de dégager les principales tendances.

Les correspondants TPE : pour des entreprises de quelles tailles ?

Les TPE évoluent en fonction des business models, de l’environnement économique, des profils des entrepreneurs… Toutefois, 74% des entreprises accompagnées par la Banque de France comptent moins de 4 salariés

Nombre de salariés

Métropole

DOM

0

30%

73%

1 à 3

44%

20%

4 à 9

17%

5%

10 et plus 

9%

2%

En métropole comme dans les départements d’outre-mer (DOM), le nombre d’entreprises dont les effectifs sont inférieurs à 4 salariés et dont le chiffre d’affaires est inférieur à 200k€ est prépondérant avec un pourcentage toutefois plus élevé dans les DOM.

Chiffre d’affairesMétropole

DOM

Inférieur à 200k€

56%

80%

Entre 200 et 750k€

28%

11%

Supérieur à 750k€

16%

9%

Correspondants TPE : pour quel type d’activité ?

Ce sont les TPE des secteurs du commerce, du service et de la construction qui sollicitent le plus les correspondants TPE.

Positionnement sectoriel

Métropole

DOM

Commerce

29%

16%

Services

21%

33%

Construction

20%

10%

Industrie

8%

9%

Hébergement et restauration 

7%

14%

Agriculture

4%

2%

Autres

11%

16%

Correspondants TPE : pour quels besoins ?

La métropole et les DOM présentent également des similitudes en termes de besoins : le besoin de financement représente près de la moitié des demandes des dirigeants de TPE.

Besoins

Métropole

DOM

Financement

39%

41%

Traitement des difficultés financières

21%

11%

Gestion

16%

20%

Création

12%

19%

Développement

7%

9%

Procédures collectives

4%

0%

Transmission

1%

0%

L’orientation des dirigeants de TPE par les correspondants TPE selon leurs besoins

Depuis le lancement du dispositif TPE, les correspondants de la Banque de France ont, selon leurs besoins, orienté près de 5000 entrepreneurs vers des réseaux très diversifiés

Mis à jour le : 04/09/2018 17:57