Vous êtes ici

L’intelligence économique territoriale

L’intelligence économique territoriale permet aux décideurs d’être mieux armés et plus réactifs face à un environnement instable.

Pourquoi s’intéresser à l’intelligence économique territoriale ?

Les décideurs politiques et économiques des territoires sont confrontés à des paramètres de décision toujours plus complexes : restructurations des activités, attractivité des territoires, décentralisation, évolutions des normes (juridiques, environnementales…), délocalisations, cycles économiques avec des phases très accentuées et contrastées. De plus, ces décideurs gèrent des ressources budgétaires limitées. Dans le même temps, des opportunités de financements de niveau européen ou régional se présentent alors que le tissu économique des territoires est désormais davantage exposé à la concurrence internationale.

Salle de réunion ACSEL

L’intelligence économique territoriale permet aux décideurs d’être mieux armés et plus réactifs face à cet environnement instable. Elle leur offre des outils de connaissance, de surveillance et d’analyse des acteurs du territoire pour dégager des stratégies et des synergies valorisantes pour leur région.

Une information agrégée, structurée, fiable et pertinente est indispensable comme socle d’abord d’une réflexion stratégique, puis d’une politique de développement d’un territoire. 

Les acteurs au service de la promotion de l’intelligence stratégique territoriale

Les entreprises
Trouver la meilleure implantation possible est un objectif stratégique pour toute entreprise. Une telle implantation dépend de nombreux facteurs : existence et proximité de marchés porteurs, main d’œuvre qualifiée, existence d’entreprises en amont de l’activité, fiscalité locale, subventions, etc.

Les chambres de commerce et d’industrie, les chambres de métiers, les groupements d’entreprises, les syndicats professionnels 
Ces organismes de représentation ont vocation à défendre les intérêts de leurs adhérents (entreprises, artisans, filières…). Cela suppose qu'ils connaissent les entreprises ou filières adhérentes, afin de promouvoir et dynamiser les métiers et d’identifier les activités à soutenir.

Les collectivités locales et leurs instances : services économiques, agences pour le développement économique
Ces collectivités ont besoin de bien connaître leur tissu économique pour soutenir et dynamiser l’activité des entreprises de leurs territoires…

Les pôles de compétitivité, clusters
Les pôles de compétitivité regroupent des entreprises, des organismes de formation et des universités. L’enjeu de ces pôles est de renforcer la compétitivité des entreprises et développer la croissance et l’emploi sur des marchés porteurs.

Les universités, les établissements d’enseignement supérieur 
Par leurs activités de recherche, ces organismes publics développent des partenariats avec les acteurs privés (entreprises) afin de diffuser plus largement de nouvelles connaissances et de stimuler la recherche appliquée.

L’État oriente et soutient les actions économiques dans certains secteurs stratégiques (industrie aéronautique et spatiale, défense, etc.). Il soutient l’activité dans les secteurs en difficulté, notamment afin de préserver l’emploi dans des bassins économiques sinistrés. Enfin, les pouvoirs publics peuvent vouloir identifier des activités en devenir pour en orienter les investissements ou arbitrer des aides ou subventions.

Autres acteurs

La notion même de réseau conduit d’autres professionnels à intervenir : experts, sociétés de conseil, associations, presse spécialisée… Ces intervenants réalisent des études, procèdent à des simulations et conseillent les décideurs des collectivités pour favoriser l’implantation d’activités dynamiques et renforcer l’attractivité économique du territoire.

Décembre 2015

Mis à jour le : 06/03/2017 15:17