Vous êtes ici

L'endettement

La question de l'arbitrage entre autofinancement et financement par endettement

Pour financer son activité, un investissement, une entreprise peut faire appel à différentes sources de financement. Un des aspects déterminants de la stratégie financière est le choix des financements les plus appropriés. La question récurrente que se posent les chefs d’entreprise est de savoir s’il vaut mieux privilégier le financement par autofinancement (on parle également de financement « par fonds propres ») ou le financement par endettement.

Les principaux avantages de l’autofinancement sont, d’une part l’indépendance financière (l’entreprise ne sollicite pas de ressources externes) et, d’autre part, l’accroissement de sa capacité d’endettement (le niveau des dettes financières n’augmente pas).

L'autofinancement n'est toutefois pas toujours suffisant pour couvrir les besoins d'une entreprise et un financement externe peut être envisagé, s'il n'est pas susceptible de provoquer un déséquilibre de la structure financière.

Pour cela, il est nécessaire de bien connaître le mécanisme de l’effet de levier, qui désigne le choix du recours à l’endettement par une entreprise afin d’augmenter sa capacité  d’investissement. L’effet de levier peut avoir un impact non négligeable sur la rentabilité des fonds propres investis.

  • Pour calculer la rentabilité financière, on rapporte le bénéfice après paiement des impôts et versement des intérêts financiers aux capitaux investis par les actionnaires et associés (capitaux propres). Ce ratio s’appelle le Return On Equity (ROE).
  • Pour calculer la rentabilité économique, on rapporte le résultat d’exploitation après paiement des impôts  à l’ensemble des capitaux mis en œuvre (immobilisations nécessaires à l’exploitation + besoins en fonds de roulement d’exploitation)  

 

Effet démultiplicateur ?

L’endettement peut procurer un effet démultiplicateur pour les actionnaires/associés lié au fait qu’ils n’apportent qu’une partie des sommes sur lesquelles porte un investissement. Cet effet est d’autant plus important que le taux d’intérêt auquel est souscrit l’emprunt est faible et que la rentabilité économique de l’investissement est importante.

Avant d’emprunter, il est donc judicieux de s’interroger sur l’impact d’une telle décision, en particulier sur la rentabilité financière du projet d’investissement afin de savoir si l’effet de levier procuré par l’endettement est bénéfique pour l’entrepreneur.

Si la rentabilité économique est supérieure au coût de l’endettement, on parle d’effet de levier positif car dans ce cas de figure la rentabilité financière est impactée positivement.

Dans le cas contraire, c’est-à-dire si la rentabilité économique est inférieure au coût de l’endettement, cet effet de levier joue cette fois dans l’autre sens : on parle alors d’ « effet de massue » ou d’ « effet boomerang ».

Voici un exemple concret : prenons le cas d’une entreprise qui souhaite acquérir une machine à 1000 €, dont elle sait que la rentabilité économique attendue sera de 15 %. Le taux d’intérêt de la dette serait de 10 %.

Exemple 1 - Si la rentabilité liée à l’investissement est supérieure au coût de la dette, alors l’effet de levier est positif (Ci-dessous : 17,78 % > 10 %).

Tableau Geode - L'endettement

Exemple 2  - Si la rentabilité liée à l’investissement est inférieure au coût de la dette, alors l’effet de levier est négatif (Ci-dessous : 3,33 % > 1,78 %).

Conclusion

L’effet de levier est donc un moyen extrêmement puissant pour permettre aux actionnaires/associés d’obtenir des rentabilités financières élevées. Il faut toutefois être prudent car plus le levier utilisé est élevé, plus l’effet boomerang peut être important.

Avec l’appui de l’analyste GEODE, vous pourrez apprécier et calculer la rentabilité économique d’un ou plusieurs investissements. Vous pourrez ensuite simuler différents modes de financement, que ce soit par le biais de l’autofinancement ou de l’endettement. Vous sécuriserez ainsi vos prises de décisions.

 

Continuez vers

Mis à jour le : 19/03/2019 16:56