Vous êtes ici

Achraf ABDALLAH et Ali AICHOUN, référents en Île-de-France

Ali Aichoun Ali Aichoun

À la rencontre des entreprises de création récente

 

Nous sommes particulièrement amenés à sensibiliser les “nouveaux” gérants à la gestion financière d’une entreprise, notamment en matière de trésorerie…
Achraf ABDALLAH, Référent en île-de-France

Vous avez tous les deux de nombreuses occasions d’intervenir en Île-de-France auprès de chefs d‘entreprise. Pourriez-vous nous donner votre ressenti sur les besoins des entreprises de création récente ?

Les besoins sont multiples. 

Lorsque nous allons à la rencontre d’incubateurs et de pépinières d’entreprises, les responsables de ces structures nous indiquent régulièrement que les jeunes gérants  ont des connaissances souvent insuffisantes en matière financière. C’est un sentiment que nous partageons. À cela s’ajoute le fait que ces créateurs ont souvent la « tête dans le guidon » quant à la conduite de leurs projets : cela demande de prendre en compte de nombreux paramètres et de leur donner de la cohérence (production, marketing, moyens,…),  beaucoup d’énergie et de motivation pour porter ce type de projets.  

Nous sommes particulièrement amenés à sensibiliser les « nouveaux » gérants à la gestion financière d’une entreprise, notamment en matière de trésorerie, une dimension dont l’importance est à la fois sous-évaluée, les différentes composantes mal connues et les impacts ignorés. Nous nous appuyons pour cela sur la prestation GEODE, notamment à travers sa dimension pédagogique.  

GEODE m’a permis de me mettre d’égal à égal avec mon banquier, cela m’a apporté une légitimité
Ali AICHOUN, Référent en île-de-France

Cela permet également de confronter la vision forcément optimiste du gérant à la réalité conjoncturelle du secteur. 

L’analyste a un discours de vérité, transparent : vous êtes le seul à m’avoir dit ce qui n’allait pas
Ali AICHOUN, Référent en île-de-France

Les entreprises de création récentes sont fragiles. Du fait de notre expérience en matière d’accompagnement, nous savons que les premières années en tant que gérant d’une nouvelle structure sont les plus compliquées. Par conséquent, nous proposons d’accompagner les dirigeants dans leurs prises de décisions afin qu’ils prennent des chemins beaucoup mieux balisés.

Quelques exemples de questionnement adapté aux entreprises de création récente :   

Quelle date d’arrêté de bilan est la plus pertinente pour mon activité ?  

La majorité des entreprises arrêtent leurs comptes à la date du 31 décembre pour des   raisons légales, par habitude ou imitation. Pourtant, il faut tenir compte du cycle économique de la société si l’on veut en donner une image la plus juste possible.

Par exemple, une société spécialisée dans la location de Ski aurait plutôt intérêt à clôturer fin avril ou fin mai, à la fin de la saison de ski. Une date de clôture adaptée permet de présenter  le  bilan au plus près de la réalité économique, avec des stocks au plus bas, et les liquidités au plus haut.

Comment accompagner la croissance de ma structure dans le temps ?

Une augmentation trop rapide du chiffre d’affaires peut être prise  de manière erronée comme un signe de réussite du projet. Le dirigeant(e) doit analyser cette croissance, redéfinir ses besoins, ne pas laisser s’installer des conséquences négatives de cette croissance.  Des cas fréquents sont le besoin en trésorerie sous-estimé, un client qui prend trop de poids dans le résultat, d’où risque de dépendance. Par conséquent, notre rôle sera d’aider le gérant à adapter le niveau de croissance à ses capacités financières afin d’éviter des éventuelles tensions de trésoreries qui peuvent aboutir à des impayés et à une dégradation des relations avec les financeurs, voire  à la cessation de paiements.

Comment se comparer ?  

Les comparaisons sectorielles peuvent être affinées et s’adapter aux entreprises innovantes. Si les produits proposés par ces nouvelles sociétés présentent des avancées technologiques certaines, ces dernières seront confrontées à des concurrents proposant plus ou moins les mêmes services avec des procédés et des modèles économiques différents.

Ces comparaisons contribuent à valider les business plan et d’orienter la stratégie.

 

 - Novembre 2015 -

 

Continuez vers

Mis à jour le : 06/03/2017 14:59