La médiation du crédit dans la conjoncture de 2019

Pour une entreprise confrontée à des difficultés de financement, il existe toujours 5 bonnes raisons de la saisir :

 

1 Bénéficier d’une procédure gratuite, simple et rapide

Pour faire appel à la médiation, les entreprises n’ont qu’à déposer un dossier de saisine en ligne avec leurs pièces justificatives sur le site : https://mediateur-credit.banque-france.fr/

Pour se faire accompagner dans leurs démarches par un tiers de confiance de leur choix dans leur département (en France métropolitaine), il leur suffit de composer le : 0810 00 12 10

infographie médiation 5 raisons

2 Ne pas rester seul face à ses difficultés

La médiation du crédit est ouverte à toutes les entreprises et tous les porteurs de projet (créateurs et repreneurs), quelle que soit leur forme juridique, leur taille et leur branche d’activité

Dès lors que des établissements financiers refusent ou résilient un financement lié à une activité professionnelle (découvert, crédit de trésorerie, équipement, crédit-bail, caution ou garantie…), le médiateur du crédit et ses services peuvent aider les chefs d’entreprise à trouver une solution. La Médiation est aussi accessible aux entreprises qui rencontrent des difficultés d’assurance-crédit (réduction ou suppression de garanties fournisseurs).

3 Ne pas attendre d’être en situation d’urgence

Sans attendre d’affronter une crise de trésorerie et un conflit avec leurs partenaires financiers, les dirigeants d’entreprise ne doivent pas hésiter à faire appel au médiateur du crédit dès qu’ils ont identifié des risques pour leur entreprise

Face à une conjoncture difficile, la rapidité et la qualité de la réponse sont souvent déterminantes.
L’anticipation des problèmes laisse toujours des marges de manœuvre plus grandes et l’éventail des solutions possibles est alors beaucoup plus large. Le médiateur peut prêter assistance à l’entreprise qui le sollicite en toute confidentialité et dans le respect de ses intérêts.

4 Trouver des solutions concertées et adaptées à ses problèmes de trésorerie ou de financement

Les équipes de la médiation cherchent à restaurer un dialogue entre l’entreprise et ses partenaires et à rapprocher leurs positions

Dès que le chef d’entreprise a déposé un dossier de saisine, les équipes de la médiation l’examinent et se prononcent sur son éligibilité. Dans la mesure où sa situation n’est pas excessivement dégradée et offre une visibilité suffisante, elles cherchent à restaurer un dialogue entre l’entreprise et ses partenaires et à rapprocher leurs positions. Sur la base d’une expertise technique, elles avancent des solutions pragmatiques, concrètes et adaptées aux cas des entreprises, pour assurer la poursuite de leurs activités. Elles peuvent soutenir la mise en place de moratoires, la restructuration de prêts ou le renouvellement de lignes de financement. Durant leur instruction les établissements financiers s’engagent à maintenir leurs concours.

5 Rencontrer des interlocuteurs de proximité au service des entreprises en difficulté

Les équipes départementales de la médiation sont composées d’experts financiers qui travaillent sur leurs territoires au plus près des entreprises et de leur environnement économique

Par ailleurs plus de 1 000 conseillers bénévoles, tiers de confiance, désignés par les réseaux consulaires, les organisations patronales et socioprofessionnelles et les réseaux d’accompagnement à la création et la reprise d’entreprise, sont à la disposition des entreprises pour leur proposer un suivi individualisé avant, pendant et après la médiation.

 

Mis à jour le : 29/03/2019 15:51